Trail urbain de Niort 13km et deux projets fous!

Samedi dernier, je me demandais ce que j’allais bien pouvoir faire de mon week-end. Puis après quelques échanges avec Sophie, elle me décide à faire le trail urbain de 13km à Niort (79), chez moi.

Comme il faut que je nage (oui oui loulou « va nager bordel !»), on se dit qu’on ira à la piscine dans l’après-midi ! Le programme est lancé !

Je pense déjà au CELTMAN et à la partie trail de la course à pied, je me dis que ce petit trail urbain me fera le plus grand bien et me donnera un petit avant-gout de tout ça, sachant que je n’ai fait jusqu’à présent que de la route (marathon, semi-marathon, 10km, 5km) ou de la piste (800m, 1000m, 3000m steeple)…

Le matin, Sophie passe me prendre, on a la banane toutes les deux ! Il fait frais certes, mais il fait un beau soleil.

sophie trail urbain niort

Arrivées sur place, on croise de nombreux coureurs du stade niortais triathlon, et ils ont tous le sourire !

Le départ est lancé, Sophie me canalise, on a décidé de faire la course ensemble, « pour le fun ». Je me sens bien mais je sais qu’il y a deux boucles. J’ai toujours tendance à partir trop vite, cette fois, je veux « gérer ». On commence par une longue descente, le chrono s’affole puis, doucement, on remonte les grandes rues de Niort. Un petit passage sur la place de la brèche, près du cinéma ou l’on empreinte les marches. Il y a du monde, 650 coureurs, c’est plaisant car l’ambiance est bonne !

Arrivées sur la 2ème partie de la boucle, il y a davantage de difficultés, on empreinte la partie « trail », et je sens que je ne suis pas habituée à ce type d’efforts… Le jardin des plantes me casse les pattes mais je tiens bon. On va se calmer pour la 2ème boucle. La partie « champs » me tue littéralement mais je suis tellement contente d’être là !

Sophie est en canne, et elle me motive à chaque partie technique, il faut dire que madame a l’habitude des trails ! 5ème du challenge foulées trail l’année dernière, et devant il y a des avions de chasse comme Marina Roux…

trail urbain niort

Passage au 10ème km, l’arrivée ça sent bon ! On croise Xavier (le coach course à pied du Stade Niortais Triathlon) sur la fin qui nous tape la discute, moi j’ai quand même hâte d’arriver ! Main dans la main, Sophie et moi passons la ligne d’arrivée : quelle superbe expérience !! 1h06 au compteur, je ne suis pas mécontente de moi !

Après la ligne, on rejoint les copains du stade niortais triathlon et Anne est venue nous faire un petit coucou, c’est top !

On ne mollit pas et comme prévu, on se rejoint après une pause repas pour prendre un café et filer à la piscine.

Après quelques minutes d’échange, je sens en Sophie un cœur de passionnée, du coup ça accroche tout de suite au niveau de la personnalité ! Elle a commencé le triathlon cette année mais pratique la course à pied depuis un moment, quelques marathons, semi marathons, trails à son actif. Et puis naturellement, cette année le triathlon. Ses yeux pétillent et elle me parle de l’IRONMAN. Elle en fera un, un jour c’est sûr. Et puis je lui demande « pourquoi pas cette année ? » elle éclate de rire, ça y est son cœur a décidé ! Elle fera l’Ironman de Vichy cette année ! Quel beau projet…

Pourquoi quand on devient triathlète on pense toujours à aller chercher la médaille finisher d’un Ironman ? Ca trotte toujours dans un coin de la tête… De mon côté c’est fait, l’année dernière à Nice. J’y ai vécu une belle aventure et j’ai envie de la partager avec Sophie. Elle a les jambes, la tête et surtout le cœur dit oui, alors ça va le faire. C’est parti pour une préparation intense Celtman vs Vichy !

Une fois qu’on met le pied dans ce genre d’exploit sportif c’est un peu comme un engrenage. Je suis tombée sur un blog récemment qui m’en a mis plein les yeux www.loloraidoutdoor.com

Je vous le fait partager, ça vaut le détour, et puis surtout ça donne plein d’idées et de conseils. 😉

2016 sera une bonne année, pleine de défis, pleine de rencontres, de belles rencontres. Je vais vivre une merveilleuse aventure, ça me plait de la partager ici.

Enfin, je m’égare encore. Après tout ça, on a quand même été nager, motivées à 300% par ces nouveaux projets.

On a sorti le pull plaquettes à la piscine de Chauray. Pas l’idéal cette piscine pour nager, plutôt familiale en fait, mais on a tenu bon pour câler nos 1500m.

sophie vichy piscine

C’est pas grand-chose mais on va y aller « souple », l’histoire du lièvre et de la tortue il paraît… Et comme je suis plutôt « fauve impatient », j’essaie de canaliser tout ça pour sortir les crocs le 25 juin prochain… 🙂

La préparation se peaufine, je vous en dit un peu plus dans un prochain article.

Marion

wicked celtman

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s