Comment préparer un Ironman? 1ère semaine de training

marion running frontale

Qu’il vente, qu’il pleuve ou qu’il neige… De jour comme de nuit !

C’est bien connu, les triathlètes ont souvent tendance, une fois inscrits à un Ironman, à vouloir commencer l’entraînement de suite, à fond, et à faire du volume! ERREUR !

C’est écrit, on a beau le savoir, mais on est tellement motivé(e)s, on a tellement envie de bien faire, et surtout il y a tellement de choses à travailler qu’on se dit que si on commence maintenant à fond… ça devrait peut être le faire pour l’échéance non ?

Une autre chose aussi, à force d’écouter 12 000 conseils, on finit également par se perdre… Non pas que ce soient des mauvais conseils, mais trop de conseils… nuit à un plan d’entraînement structuré.

La stratégie que l’on a retenu avec Sophie est celle-ci… Et elle est largement inspirée des conseils de Laurent Valette, un sportif aventure multisports qui a entre autre participé avec succès au NORSEMAN (je dis bien entre autre… http://www.loloraidoutdoor.com ). Ses conseils sortent un peu des sentiers battus, mais j’ai adhéré tout de suite à sa vision de l’entraînement et de la compétition passion/plaisir. Je vous en reparlerai, puisque c’est lui qui m’aide pour la préparation du CELTMAN.

1.Partir de son profil : plutôt coureur? rouleur? nageur? Quelles sont les disciplines à travailler ? En l’occurence, pour Sophie comme pour moi, nous sommes bonnes coureuses, rouleuses correctes, mauvaises nageuses. L’objectif sera de travailler la glisse, la technique de nage, et le reste suivra, on ne deviendra pas des poissons en 1 saison… Travailler le vélo, en qualité et en volume, il va falloir avancer. Et la course, se faire plaisir, ne pas en faire une priorité. Travailler les transitions.

2. Partir de son emploi du temps : quelles sont les contraintes liées au travail, comment est réparti le planning, quelles sont les séances club que je peux faire (moins monotones que de faire des séances seule). De mon côté, je voyage souvent à l’étranger, je fais également des salons internationaux… Dans ces cas-là, impossible de rouler, éventuellement en salle de sport et beaucoup de fatigue accumulée. A caler dans le plan d’entrainement donc. Si je le sais à l’avance, j’allège le planning à ce moment-là et je suis moins frustrée de ne pas tenir le planning habituel.

3. Qu’est-ce que j’aime faire? Ne vous frustrez pas! Même si cela ne coïncide pas exactement avec un vrai entrainement type.. De mon côté, je vais faire les cross en FFA et surement les interclubs car c’est un beau moment de convivialité! A priori, rien à voir avec le CELTMAN ? 😉 Mais je m’en fiche, ça colle dans le planning, et ça me fait hypeeeeer plaisir!

3.Planifiez vos compétitions… On a tendance à vouloir surcharger, surtout moi, et encore plus Sophie  !! … au détriment de l’entrainement. Posez toutes les compétitions sur un agenda, regardez comme il est plein ! Allez zou on fait le ménage et on garde ce qui nous plait et aussi ce qui va bien nous préparer… Cross-country, Half de Lacanau, une cyclo sportive..

4.Ne pas se surcharger… Il y a le temps pour ça! Je suis partie sur la formule 2 entrainements par sport par semaine(2 nages, 2 course, 2 vélo) avec 2 jours de repos. Pour l’instant. On est dans la 1ère phase de préparation de l’entrainement, ensuite viendra une montée en puissance avec plus de volume mais toujours 1 journée de repos obligatoire. Doit-on parler du nombre d’heures d’entrainement…? Honnêtement, inutile de se tuer à l’entrainement, privilégier la qualité et les séances qui font plaisir. Disons 8/12h.

5.Être régulier(e) surtout ! Aller à ses entrainements, ne pas désorganiser son planning établi logiquement en accord avec son planning pro et perso. Les imprévus, ça existe attention! Pas de frustration inutile!

6.Se faire plaisir, tout le temps. Seul(e), et surtout avec les copains!

Voilà pour l’instant comment va se passer l’hiver. Et ça démarre plutôt bien. Il va juste falloir ronger son frein et tenir bon pour ne pas taper dedans… La forme est là, gardons-en sous le coude pour les longues semaines à venir…

Et vous, quels sont vos conseils ???? 🙂

marion nage

Sophie nous partage ses premières sensations et sa première semaine d’entrainement.

Marion.

« Ma tête ne pense plus qu’à ca…

Première semaine ou je me lève le lundi matin en me disant « Sophie la prépa pour Vichy elle débute maintenant » ! Suite à mon 10 km effectué la veille avec succès car mon objectif temps avait été atteint, ma tête pouvait dorénavant se concentrer à 300 % sur Vichy !

sophie la patate

Sophie a la patate on a dit !!!

J’ai commencé la semaine d’une très bonne pêche, avec en tête de faire mes entrainements prévus et d’être satisfaite de moi, malgré des mollets en bêton qui m’ont tenu compagnie jusqu’au jeudi. Entrainements habituels, entre athlè/NAT/CAP et une petite nouveauté en milieu de semaine un cours de biking à Wake up Form Niort. J’ai eu la chance d’être invitée par Guillaume Chollet et d’être acceptée au cours du Coach Hubert ! C’était top et ca m’a rappelé de très bon souvenir, car j’ai tout de même passé 2 ans dans cette salle et rencontré de chouettes personnes ! Donc petit moment nostalgique de la semaine bien sympathique !

sophie vélo

La fin de semaine allait se concentrer sur du long et du vélo…chose faite !  Une bonne sortie samedi après-midi avec le club, comme toujours la convivialité était au RDV, pas mal de travail en relais qui m’a obligé à tenir la roue de mes camarades… (Chose que j’apprécie moins « tenir la roue »j’ai besoin d’espace MOI !!) Le dimanche j’avais prévu une sortie vélo et un enchainement course à pied. La sortie vélo seule du dimanche a été bien longue sur le début, temps gris et vent de face, arrrf ca grondait dur dans ma tête…et pas que dans ma tête…mes cuisses aussi étaient un peu hostiles à la bonne humeur ! Cependant à la moitié du chemin, le soleil est venu me tenir compagnie et surtout mon demi-tour effectué dans la forêt de Chizé m’a permis de prendre le vent de dos….et la ma tête me disait « Whouaaah trop coool tu fends la bise ma fille » bon ok je ne fendais peut être pas la bise, mais les sensations étaient vraiment sympa ! 😉

Total de cette première semaine plutôt satisfaisante je dirai :

2 séances de NAT : 2h10

4 séances de CAP : 3h20

2 séances de vélo : 4h30

1 séance de biking : 45min

Sophie « 

Publicités

6 réflexions sur “Comment préparer un Ironman? 1ère semaine de training

  1. Super! Pensez à la recup’ (active,Kiné, cryo, sommeil) à varier l’alimentation (attention aux carences en vit D et en fer chez mes femmes, surtout en périodes de règles) et une top hydratation !
    Bises Marion bonne préparation!
    Babeth

    J'aime

  2. Très bien tout ça mais faites attention de ne pas se griller. Comme tu l’as dit un volume d’entrainement adapté en 8/10 je dirais même mais ça c’est à voir avec le Coach. Si je peux me permettre c’est d’aller voir un nutritionniste pro et si il est sportif c’est encore mieux ! J’ai gagné un temps de dingue grâce à lui en CAP surtout. Sinon bien se reposer c’est important !
    A+

    J'aime

    1. Coucou ! Eh bien tu nous devances! On va être suivies par une nutritionniste (on pense bien faire et au final on a plein de carences!), un kiné, un medecin, et nos 2 coachs 🙂 1 journée de repos obligatoire dans la semaine (pour l’instant, j’en ai 2 de mon côté… enfin pour l’instant !)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s