Deux semaines de fatigue.

Beaucoup de fatigue, beaucoup de frustration.

Si je devais résumer mes deux semaines à Hong-Kong, voilà comment je le ferais.

HONg kng photo 2

Ces deux semaines de voyage professionnel ont été vraiment intenses. Le boulot commence dès 8h30, jusqu’à 20h, voire plus tard si j’ai des diners clients. Avec un peu de recul sur ces deux semaines, je dirais que j’ai réussi à maintenir quelques bonnes séances en salle de sport la 1ère semaine. Mais ayant travaillé le samedi et dimanche non stop… je n’ai pas eu de coupure, et la fatigue s’est accumulée. 1er coup de bambou. J’ai pourtant pris plus de repos (3 jours sur la 2ème semaine), mais les conditions n’étaient vraiment pas idéales.

hong kong photo

1er run à Hong Kong, déjà des cernes sous les yeux! Mais quelle vue!!

Je n’ai pas pu manger correctement. Enfin, aller au resto me plait beaucoup, mais en termes d’équilibre alimentaire, manger un sandwich à midi et un resto bien gras le soir n’a rien de très équilibré.

Je crois que tout fonctionne ensemble. Le manque de sommeil, les séances matinales, une alimentation non équilibrée et tout cela a joué sur mon moral et mon agressivité. Avec un peu de recul, c’est intéressant de comprendre tous ces mécanismes. Par contre pour mes proches, ça l’était un peu moins !!! lol.

Du coup, j’ai décidé d’aller voir aussi la nutritionniste de Sophie qui semble faire des merveilles pour comprendre comment je peux mieux gérer mon alimentation, et donc mes apports nutritionnels qui influeront forcément sur mon mental et ma forme physique. Dingue non?

hong kong salle de sport

Le lieu de torture n°1 : la salle de sport 🙂

Autre aspect important : le sommeil. Je suis malheureusement une grosse dormeuse, et je ne n’y peux rien, il me faut mes 9h de sommeil. Le coach Mimi (Michel) m’avait parlé des cycles de sommeil, je pense que je vais me pencher sérieusement sur la question avec des professionnels. A défaut de pouvoir dormir autant que je le souhaiterais, ne pas couper mes cycles de sommeil pourrait m’aider à être moins fatiguée (et donc moins sujet à des sauts d’humeur). Ça pourrait être super intéressant de comprendre aussi comment je fonctionne et de quoi j’ai besoin pour être bien.

hong kong photo3

J’en ai profité pour visiter la ville pendant ces quelques jours : grandiose!

Moi qui suis plutôt jovial, je ne vis pas très bien ce moment de transition. Je me repose et je prends mon mal en patience. Un autre voyage est prévu en Allemagne (plus court – une semaine cette fois). Après, on y verra plus clair.

C’est peut-être ça le plus difficile finalement ? Être athlète passionné, avec un métier à côté. Quelque soit le métier, il nous impose des contraintes dans notre quotidien. Et même si j’adore ce que je fais, je ne peux pas me passer des deux. Il faut arriver à trouver un équilibre, une harmonie entre les deux. Sinon, ce sera au détriment de l’un ou de l’autre. Ou pire, de sa santé ou de sa vie sociale 🙂 Le sport doit rester un plaisir.

hong kong retour

Allez, on rentre à la maison ! On se repose et on repart à zéro 🙂

Marion

 

Publicités

Une réflexion sur “Deux semaines de fatigue.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s