Lecture : L’appel des terres sauvages Linda Bortoletto

Normalement on parle de sport dans ce blog… Mais finalement, la pratique sportive n’est-elle pas un peu le début de l’Aventure? Il y a quelques semaines déjà j’étais au festival du film d’aventure de La Rochelle. Un immense brasier s’était enflammé dans mon cœur, réveillant ma passion pour les voyages, mes envies d’aventures authentiques, de rencontres parfois furtives et surtout sincères. Après tout, j’avais commencé il y a bientôt 10 ans déjà. J’avais sillonné quelques pays, sans jamais oublier le Chili, que je découvrais à 18 ans, seule, et qui me marquera à jamais. J’avais grandit à travers ces voyages, je m’étais trouvée un peu. Puis j’avais laissé tout cela de côté, en commençant ma vie professionnelle. Commerciale internationale, ça sonnait bien. Pourtant, je n’avais jamais vu aussi peu de choses d’un pays qu’en voyageant de cette manière. Ainsi, les mystères de Hong Kong m’échappaient, pour laisser place à la fatigue extrême d’un salon à assurer pendant deux semaines.

L’Écosse avait fait renaitre ce désir de Vie, celui aussi de me connaitre ou de me faire naitre vraiment. Lydie avait planté une autre petite gaine en me prêtant le livre de Raphaëlle Giordano.

ta-deuxieme-vie-commence-quand-tu-comprends-que-tu-n-en-as-qu-une

J’avais compris qu’on ne pouvait pas être heureux si on n’était pas soi. Le reste importait peu, ou, quand, quoi.

A la Rochelle, je flânais à l’espace librairie, ou j’eus un mal fou à sélectionner 7 livres. Je voulais les lire tous. Une fois rentrée, je me laissais reprendre par le quotidien et j’entassais cette sélection dans ma bibliothèque qui sentais bon le bonheur. Un instant oublié, un Ami me parla de ce bouquin, celui de Linda Bortoletto. Presque par hasard (mais il y a t il vraiment des hasards?!), je tombais dessus quelques jours après dans ma bibliothèque un temps oubliée, et décidais qu’il était urgent que je le lise.

la-ou-je-continuai-d-etre

Linda, 27 ans, une carrière prometteuse et une situation confortable. Un mari aimant. Elle redécouvre le désir de vivre son être intensément à la suite du décès de son père. Elle se révèlera dans la Toundra.

Ça c’est le résumé de départ. Pour le reste, il vous faudra lire le livre. Car il nous révèle à nous même tant de choses personnelles.

J’ai aimé sa personnalité, son style d’écriture, ses mots et son expérience de vie, riche et sincère. J’ai aimé ses aventures, à vélo, en courant, en marchant.

Ce que j’ai ressenti à la fin de cette lecture est un immense désir de Vie, une terrible nécessité de fuir la consommation effrénée. J’ai ressenti tout l’Amour de l’Univers et surtout la chance d’être ici et maintenant, d’être bien entourée. Je me suis rappelée comme il fallait prendre soin des gens que l’on aime, et que toute chose en cette terre demeurait libre. Les Hommes, les Animaux, les Chats.

J’ai eu envie d’envoyer des signaux d’amour invisibles aux gens qui me sont chers. Espérant qu’ils les entendent, par télépathie, ce que je ne pouvais leur glisser à l’oreille. Le temps viendrait ou je pourrais leur signifier mon Amour par une étreinte amicale.

Ce soir, je partis donc courir, car ces deux dernières journées m’avaient éprouvées tant physiquement que moralement. Je compris pourquoi j’aimais tant courir. Mon corps cessai de souffrir de léthargie, il redevenait la Vie, dans l’instant présent. Il faisait froid mais l’air semblait vouloir se réchauffer, comme pour m’envelopper d’une certaine douceur et tendresse. La lune était lumineuse, et j’éteignais ma lampe frontale pour profiter de cette balade nocturne. Les arbres m’accueillaient, me réconfortaient, m’apaisaient. Je profitais de cette escapade d’une heure pour me ressourcer vraiment. C’était là que j’étais bien. J’étais presque à ma place. Je suis rentrée le cœur léger, le corps apaisé, détendu, heureux.

Tout se fera sans lutte et sans acharnement. Tout se fera parce que c’est la Vie qui décide. Je ne chercherais plus rien dorénavant car j’ai déjà tout. La Vie vient à moi et j’accepte sans réserve les expériences qu’elle me propose.

Linda a semé une autre petite graine, après les centaines que j’avais moi-même déposé sur mon chemin sans m’en rendre compte. Aujourd’hui, je suis comme une fleur prête à éclore.

Pour en savoir plus : http://lindabortoletto.com/

Publicités

3 réflexions sur “Lecture : L’appel des terres sauvages Linda Bortoletto

  1. Livre des plus intéressants qui m’a également marqué lors de sa lecture. Je comprends mieux les questions que tu m’as posées cette semaine sur le salon et je regrette qu’on n’ait pas eu le temps de discuter plus longuement. Peut-être si l’occasion se représente.
    Signé 4721 (je suis sûr que tu t’en souviens)

    J'aime

    1. Coucou Romaric, bien sur que je me souviens! C’est vrai que le lieu n’était pas idéal pour moi, j’étais sensée travailler un peu quand même. Mais bien sur que je me souviens. Je pense qu’on a des aspirations et des visions de la vie similaires. Ca fait forcément chaud au cœur. Tu vis sur Paris il me semble? A l’occasion, si je repasse par là-bas, avec plaisir pour échanger davantage! Marion

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s