On ne devrait jamais quitter Montauban…

Le week-end était planifié depuis un moment déjà dans nos agendas de ministres. Quand on aime la vie sous toutes ses formes, on ne perd pas une seconde pour l’apprécier et la vivre à fond. J’avais tellement hâte de retrouver les loulous. Cela faisait quelques mois que je ne les avais pas vu et nous avions mille choses à nous raconter. Des retrouvailles avec les copains, tout simplement.

Louloute m’avait prévu un planning au top, avec du sport bien évidemment, des apéros, des bons petits plats, une balade au marché, les copains et du soleil en prime !

A chaque fois cela me fait le même effet, je passe le péage sud de Montauban et mon cœur s’emballe. Je repense à ces années passées ici. La ville est douce, les gens sont d’une extrême gentillesse et générosité. L’accent chantant m’avait manqué.

Je plonge ma tête contre la sienne, j’ouvre grand mes bras. Elle m’accueille et me sert si fort. C’est si bon de se retrouver, de te retrouver. Pas une minute à nous, direction la piscine ! Ingréo est une petite merveille, 50m en extérieur (à quand à Niort ????). Je nage à mon rythme, louloute file comme un dauphin. Elle me prodigue quelques conseils, puis nous voici de retour à la maison.

nage-louloute

Nous rions de bon cœur devant quelques bouteilles de vin rouge (ou nous rions de bon cœur après quelques bouteilles de vin rouge?!). Comme si le temps ne comptait plus. Je me rends compte à ce moment là ce que c’est d’aimer vraiment. Aimer ses amis. Les aimer eux. Fabrice nous envoie quelques photos moqueuses et nous rions encore plus fort.

Je me couche le cœur léger. La marmotte que je suis aura du mal à décoller, mais le marché aux légumes nous appelle. J’attrape un saucisson aux noix sous le bras, ce sera notre récompense de la journée sportive qui nous attend!

15km de course à pied, 1h30 plus tard, nous sommes satisfaites d’avoir bien couru.

louloute1

J’enfourcherai mon vélo l’après-midi. Direction Montricoux. Finalement, mon genoux me fera mal à mesure que j’approche. Ok, tu ne veux pas que j’aille voir la maison, j’ai compris…. Un demi tour après Négrepelisse et la douleur s’estompe… Il faudra que je règle ce truc, il faudra que je lâche prise, il faudra que je comprenne, il faudra que je m’en défasse.

Liberté.

velo

Le dimanche matin sera toujours aussi ensoleillé, comme s’il avait décidé d’annoncer ma venue. Nous retrouvons les copains du Triathlon Club Montalbanais. Le club de mes débuts. C’est là où j’ai préparé mon premier Ironman (celui de Nice). Gentillesse, patience, pétanque.

On ne devrait jamais quitter Montauban.

Nous roulons 2h et le groupe de filles s’est étoffé ! Je rencontrerai Gérald Soler (alias Gégé qui fait de jolies caricatures!) qui sera source de lumière lors de cette sortie. Les échanges devraient toujours être aussi riches. (Merci !).

Un petit coucou à Corinne et Jclaude (le temps de vider leurs provisions de compotes! Merciiii), un petit coucou à Fabulous Fab et Edith…

Le beau temps s’en va… Quoi, il faut déjà rentrer?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s