Triathlon Frenchman XXL : 15h41 de GUERRE pour un finish INCROYABLE !

Ce week-end je participais au Frenchman XXL, un triathlon de 3.8km de nage, 180km à vélo, 42km de course à pied. Nous avions décidé avec Murielle et Jérôme de courir ensemble et de se soutenir dans cette épreuve difficile : on part ensemble, on arrive ensemble ! Tout ne s’est pas passé comme prévu, et malgré notre expérience à tous les trois, il a fallu composer avec la chaleur pour venir à bout de cette course hors norme!

Récit.

Nous nous étions rejoins le jeudi pour pouvoir nous retrouver, établir une stratégie de course : qui commence ? Qui gère l’allure ? Finalement, nous sommes d’accord tous les trois, c’est Murielle qui va donner le tempo.

Murielle, que j’ai rencontré il y a quelques mois à peine est une sacré nana. Elle a déjà réalisé 8 Ironmans dont embrun. Son objectif, c’est de faire tous les Ironmans de France, alors naturellement, elle a voulu rajouter le frenchman à son palmarès !

Jérôme, lui aussi, est un habitué des ironmans (13, Paris Brest Paris…). Nous préparons le double ironman de Marans qui a lieu dans 1 mois à peine. Notre objectif est claire : cette course doit être un « entraînement » et on doit absolument courir « cool » pour arriver « frais » à la fin de l’épreuve. Psychologiquement, cela va nous aider pour la suite également. Ce sera la dernière étape de notre entraînement avant l’épreuve ultime. Il va falloir se dire que c’est une balade, pour envisager de terminer le double dans un mois !

La veille de course, le moment de récupérer le dossard est toujours un moment stressant. Heureusement je croise Martine qui me redonne le sourire! Toujours un mot gentil cette titine… Le briefing est drole et nous détend tous ! Les vélos sont bien installés dans le parc. Demain, il n’y aura plus qu’à laisser les bidons…

Après un achat de camembert, de quelques babioles, direction le camping pour se reposer! On a HATE !

frenchman7

 

Le matin de la course, cela commence mal. Le réveil n’a pas sonné. 5h15, nous nous levons rapidos ! Heureusement, le camping est à côté du départ. Jérôme oublie sa puce, et nous voilà déjà dans le bus. Décidément, nous avons perdu l’habitude du stress des ironmans… Nous sommes peut-être un peu trop détendus? En tout cas, nous rions déjà de ces petites mésaventures.

frenchman 6

Au départ de la natation, l’ambiance est excellente ! J’ai vraiment hâte de vivre cette journée, cela fait si longtemps ! Murielle est bonne nageuse, on la laisse partir devant.

Le lac est superbe, la traversée est vraiment agréable. Je bataille un peu avec ma combinaison Orca S4 un peu trop épaisse. Décidément, il va falloir que je pense à la changer. Cela me comprime un peu au niveau du cou. La nage se passe bien même si j’en ai déjà marre au 3ème kilomètre. Mon vélo m’appelle.

Je termine la nage en 1h33 et Jérôme arrive quelques minutes derrière moi. Murielle est en pleine discussion avec les bénévoles depuis 10 minutes déjà. On se fait chouchouter et mettre de la crème solaire… La météo annonce chaud !

Nous partons sur le parcours vélo sous un soleil déjà bien présent. La journée s’annonce chaude! Nous sommes heureux d’être là !!!!

IMG_9379

Le premier tour se passe bien, Murielle prend les rênes … Le deuxième passe vite aussi mais le 3ème sera long. Le parcours est plat, il y a peu de monde sur les routes pour nous encourager et nous roulons sur de longues lignes droites monotones. Moi qui aime les terrains vallonnés, ce n’est pas trop ça. Je suis en deuxième position de notre trio à 20 mètres de Murielle mais je l’entend parler toute seule, chanter, faire coucou aux voitures. C’est un sacré numéro cette Murielle !

Nous ferons une petite pause au 96 ème km comme prévu pour manger et redresser le dos !

frenchman 1

Murielle a sommeil mais elle tient bon. Puis, dans la dernière boucle je sens que mon cuissard Mavic me comprime, ce qui déclenche une petite douleur au genou. Mes pieds sont gonflés par la chaleur et j’ai besoin de les aérer. Nous prendrons un bel orage sur cette dernière boucle avant d’en terminer en 7h26. On a encore la pêche, la banane, la frite, bref on est heureux d’être là.

Sur Ironman, ou format identique, on le sait tous… TOUT se joue sur la course.

La première boucle de course à pied se passe bien mais peut-être sommes nous partis trop vite. C’est Jérôme qui a pris les choses en main et dans l’euphorie du départ, nous menons une allure de 6′ au km…Peut-être un peu rapide…

Je vois Amandine, je vois ma mère, mon frère, mon compagnon, je suis contente de les voir, c’est à mon tour d’être bavarde!

marion frenchman

Coucou maman ! Et hop ! Une petite main tendue ! 🙂

Le public crie nos prénoms, nous encourage! C’est vraiment la fête !

IMG_9403

Au bout de 14km, Murielle est prise de nausées. La chaleur et les mélanges aux différents ravitos ont raison de son estomac. Elle a perdu ses médicaments pendant le vélo… Pourtant, elle marche, elle s’accroche, elle essaie de retrotinner. Elle nous propose 20 fois de partir, pour ne pas nous pénaliser. « On part ensemble, on arrive ensemble ». Sa joie de vivre est partie, elle peste contre cette chaleur accablante qui ne veut pas laisser son corps tranquille.

La marche raidit nos muscles, nous avons du mal à retrottiner dès que l’occasion se présente.

Nous sommes à l’entame du 3ème tour, et l’état de Mumu ne s’améliore pas. En fin de parcours, elle frappe chez des particuliers qui gentiment lui offrent un médicament ! Allélouya ! On continue à avancer… Les gens nous disent que c’est la fin, mais il nous reste 2 tours à nous…

Nous croisons le regard des derniers, comme nous… On se surnomme « les marcheurs ». Dans nos yeux à tous, beaucoup d’humilité, de courage, de partage. Eh oui, on est dans la même galère… Mais on ira au bout !

Puis vient l’entâme du dernier tour, et le public a disparu. Reste les inconditionnels, les fervents supporters qui sont là, ces quelques dizaines de personnes qui ont un petit mot gentil. Il fait nuit, et frais (cela fait du bien!). Murielle va mieux et nous avons hâte de rentrer. Nous sommes seuls et les bénévoles désertent aussi un à un… Nous ferons un dernier selfie avec deux bénévoles adorables, avant de filer vers la ligne d’arrivée.

frenchman 3

Après tout, on est là pour profiter !

Mince, nous allons le faire, et dans les temps ! Peu importe le schéma de course, on a été au bout tous les trois ! Mon frère nous accompagne sur les derniers mètres… La musique au loin retentit… Petite larme à l’oeil… Jérôme serre nos mains en l’air… Le tapis… Murielle et moi-même dansons sous l’arche, trop heureuses d’être là… Toutes les émotions contenues lâchent… C’est un bonheur sans nom d’être sur la ligne d’arrivée ! L’animateur met le feu ! Wow !!!! Nous l’avons fait !!! Nous sommes Frenchman and Frenchwomen ! C’est Benjamin, le directeur de course qui nous remettra nos médailles, nous sommes si fiers! J’embrasse Murielle, Jérôme…

Au final, nous avons rempli le contrat, tous les trois. Nous avons bouclé ce Frenchman en 15h40. Murielle s’est armée de beaucoup de courage pour terminer. Elle a fait preuve d’une tenacité hors norme. Un ironman reste un exploit ! Jérôme et moi avons bien géré notre effort, et nous sentons prêts à affronter le double… Mince, on va le faire ce double ironman alors ?! Réponse le 24/25 juin !

Publicités

Une réflexion sur “Triathlon Frenchman XXL : 15h41 de GUERRE pour un finish INCROYABLE !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s