Joe, atteint de muscoviscidose, à la Saintelyon 2017!

C’était le week-end dernier, la SainteLyon 2017, version neige ! Je n’y participais pas …un peu de repos était grandement mérité pour moi mais Joe, mon ami, y faisait ses premières armes. Il faut savoir que Joe est un guerrier hors pair… finisher du half Ironman Natureman, un triathlon assez extrême!

L’histoire de Joe, c’est qu’il est atteint de Mucoviscidose Et qu’il est transplanté cœur /poumons. Pas simple la vie mais elle peut être belle quand on décide de la voir ainsi (Et c’est bien son cas!). Alors Joe ne se prive de rien Et vit ses rêves à l’infini ! Il a dailleurs prévu de finir l’ironman de Nice en 2018… Pour l’heure voici son récit de la Saintelyon express (44km) et surtout de sa grande sagesse et expérience ! Il y va avec une Amie Et c’est à elle qu’il dédie ce compte rendu.

« Je t’avais dit : une seule chose pourra nous arrêter… tant qu’on peut marcher, aucune raison de s’arrêter…

Ce samedi 2 décembre 2017 à 23h25 exactement, nous prenons le départ de la saintexpress. Tout sourire et confiant à l’extérieur, j’essaie de contenir ton appréhension tout à fait légitime … et au fond de moi-même, étant donné la météo, le froid, le vent, la neige, je sais que la nuit va être longue et que la course va être terriblement éprouvante.

Quelle ambiance au départ !

Le départ est assez sympathique, très bonne ambiance, énormément de monde. Dans la première grimpette les bouchons commencent. Ce sera un peu compliqué de courir pendant les 3 premiers kms et puis, petit à petit les écarts se creusent et la neige fait son apparition dans les sentiers. Les lumières des frontales donnent lieu à un spectacle magnifique.

Intérieurement, je profite de ces moments magiques. Je cours, on court dans ma région, mes beaux monts du lyonnais… Mais qui ressemblent cette nuit là…à un paysage de quasi haute montagne. Et on ne plaisante pas avec la montagne… On ne plaisante pas non plus avec la SaintéLyon.

Je comprends alors pourquoi elle est si réputée, connue, reconnue pour sa difficulté. J’aime courir de nuit mais, sur des terrains escarpés et glissants, l’attention, les muscles, les réflexes sont mis à rudes épreuves…

Les premières chutes arrivent…. « Attention verglas » …. Tu feras quelques chutes… 5 au total je crois. J’en ferais 2. Bobo à la cheville, puis aux genou… la peur te tétanise … et nous perdons en rythme. J’essaie de te booster un peu, de te faire accélérer malgré tout… je t’aide à descendre. En allant trop doucement on risque de se refroidir et ça risque d’être « fatal » pour tous les deux. Muscles tétanisés, froid, …

Enfin le premier ravito !

L’arrivée au premier ravito signe la fin des chemins enneigés et ça te redonne un peu le sourire. Mais courir dans des chemins escarpés avec une cheville en vrac et un genou bien amoché n’est pas aisé non plus… Et puis, petit à petit, dès que la route fait son apparition je remarque que ça te rassure, tu arrives à courir avec moins d’appréhension. Et … ce sera ensuite à mon tour d’avoir quelques soucis. J’entends mes adducteurs siffler. Le ravito de soucieux me sera « fatal ». On décide de s’arrêter pour manger et s’hydrater un peu. Dans ce gymnase, il fait froid et les muscles se refroidissent. Quand on décide de repartir, je suis quasiment incapable de marcher. La douleur est intense. On fera 10 km de plus ensemble. J’avais l’espoir que les muscles se réchauffent et qu’on rallie ensemble la ligne d’arrivée… mais à 10 km de la fin je suis juste incapable de faire le moindre pas. La douleur est vive.

Je suis tellement déçu et désolé de ne pas avoir terminé cette course avec toi. Cette course qui se devait d’être,… qui restera malgré tout un symbole d’amitié, le symbole d’une vie contre la mucoviscidose… Je suis si fier que tu aies pu terminer. BRAVO

J’ai comme un goût amer… un goût d’inachevé. Mais il n’y a pas de défaite, pas de revanche à prendre.

On gagne toujours dès lors qu’on en retire le positif.

Ensemble pour Vaincre la Mucoviscidose Cystic Fibrosis Foundation Melody Brihi

Publicités

Une réflexion sur “Joe, atteint de muscoviscidose, à la Saintelyon 2017!

  1. Gerard Blanchoin dit :

    bravo marion cela arrive a tout le monde de se blesser cela m’est arrivé aussi quand j’étais jeune (paris – mantes la jolie)marche de nuit ,en partant de la patinoire de Boulogne-Billancourt a minuit (toujours dernier weekend de février)sous la neige plusieurs fois ‘que de souvenirs!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s