Comment j’ai récupéré pendant et après un quintuple Ironman ?

Je vous partage toujours mon expérience et bien sur nous sommes tous différents. Partant de ce point de vue, nos problématiques se rejoignent et différent à la fois. Notre expérience et notre passé compte pour beaucoup dans la réussite d’une telle épreuve aussi. Alors je vous raconte pour ma part, comment j’ai envisagé, grâce aux conseils de mon lolo aussi!

Sportive depuis toujours

C’est un facteur à prendre en compte. J’ai 29ans j’ai toujours pratiqué le Sport, handball, tennis, UNSS, athlétisme pendant plus de 16 ans. Je l’ai pratique en compétition à un rythme d’entraînement de 3 à 5 fois par semaine. Mon corps s’est donc construit pendant toutes ces années, d’autant qu’elles sont essentielles pendant la puberté, période où l’on construit son capital santé (os, muscles, système cardio vasculaire).

Une bonne composition musculaire

Messieurs, ce conseil pourrait vous servir. Mes muscles sont très souples. Lorsque je me fais masser par le kiné le 3ème soir après 3 ironman, il est impressionné par la « détente de mes muscles ». Lorsque je pratique le longue distance, j’attache beaucoup d’importance à nager, rouler, courir « souple », les muscles aussi détendus que possible, avec une posture adaptée. Il est certains que ce n’est pas forcément optimal pour aller vite, Mais dans le cadre d’un ultra c’est très pratique. La ou messieurs vous avez tendance à « forcer », « envoyer la sauce », Et donc contraindre vos muscles, les mettre en tension, jusqu’à créer micro lésions et contractures ? Pas de stéréotypes hein, Mais quelques généralités.

Pas d’étirement pendant/apres Mais des massages (ou eletrostimulation) et des huiles

Un bon massage, ou mon Blue tens pour l’electrostimulation. Une bonne huile à l’arnica. Si vous avez un masseur, évitez les massages énergiques qui pourraient accentuer vos micro lésions. Un massage souple afin de détendre vos muscles est l’idéal.

Pas d’étirement qui pourraient créer des micro lésions.

En revanche après chaque ironman, direction le bain d’eau froide. Très bon pour la récupération ! 3/4mn et hop c’est reparti.

Le reiki

Vous allez me dire qu’est-ce que ça vient foutre la ? Eh bien personnellement je crois aux énergies et au reiki (j’ai passé mon 1er degré l’année dernière !). Je n’ai pas eu le temps de me faire de soin pendant l’épreuve (ni besoin d’ailleurs car pas de bobo). Mais c’est cette pensée positive que le corps sait déjà avant moi si cela va bien ou non… je lui fait confiance et je l’écoute. Il se rééquilibre en permanence. C’est ma croyance et en développant cette intuition et cette connexion entre corps et esprit, je sais désormais gérer mon allure, mes besoins de repos.

Une alimentation/hydratation forcée

Boire tout le temps, manger tout le temps aussi est devenu vital pendant Et après. La fatigue physique post effort est normale, la déshydratation à minimiser au maximum. De l’eau de l’eau.. avec en ligne de mire les litres de bière de l’été qui arrivent !

Concernant l’alimentation, si j’ai opéré la journée avec des produits transformés (barre ou autre), fin de ce premier ironman j’avais le ventre gonflé d’une femme enceinte de 4mois. J’ai décidé de rester au naturel (Et donc digestif) ensuite : melon, pâtes, cacahuètes, étc.C’est très personnel Et de ce côté là on est tous très différents. D’ailleurs, une défaillance physique se voit sur ce plan là: l’individu cesse de manger ou boire…L’idée générale est toujours la même je crois : connais toi toi même. C’est d’ailleurs la quête ultime du sportif Et la mienne particulièrement. Je me découvre, je me connais, je suis en équilibre avec mes besoins et aspirations. Le mentalJ’y passe beaucoup de temps avant et pendant : techniques de visualisation de la ligne d’arrivée, anticipation de toutes les situations possibles (mon abandon ou celui des copains, pépin physique?). Donner du sens à son défi sportif pour générer l’envie d’aller au bout (sinon pourquoi s’infliger ça ??). S’entourer de ses proches. Une phrase que j’ai beaucoup utilisé « km par km, étape par étape, tu peux et tu vas le faire ». Du repos intégral après Si certains aiment reprendre doucement, personnellement j’aime couper complètement. Ce qui ne m’empêche pas d’être physiquement active (jardin, aller en ville à vélo) Mais je coupe complètement avec la pratique sportive. Du repos intégral jusqu’à ce que ma tête me dise Ok. Ca peut durer plusieurs mois, OUI OUI. Faire autre chose, lire, buller, selon mon envie! Ni obligation, ni contrainte. Le Sport c’est du plaisir. Et vous, quelles sont vos techniques ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s