Récit : Tatiana raconte son expérience au triathlon de Gerardmer

Tatiana fait parti de ces personnes qui sont passionnées. Elle court pour le plaisir, pour se dépasser, parce qu’elle aime ça ! Une course ne se passe pas toujours comme prévu mais c’est toujours un plaisir de lire les expériences des autres. Merci à elle pour son partage, elle nous raconte son expérience sur cette course, source d’apprentissages et qui va l’encourager à persévérer !

« Alors pour ceux qui veulent du CR 😉 je vais vous expliquer comment être DNF sur son premier DO à Gerardmer. Désolée c’est long! 😉

A chaud parce que c’est encore chaud… Je ne veux plus faire de triathlon et revend ma combinaison 😂 qui la veut parce que de toute façon j’aime pas les combi et elle ne me sert strictement à rien…🤔 sauf que j’ai encore une échéance cette année que j’appréhende maintenant car j’ai un peu perdu confiance en moi… bref, j’ai merdé mais super bien merdé…. et la natation est plutôt mon point fort alors imaginez ma déception.

La veille de course

Pour restituer le contexte même si je me dis que cela n’aurait pas changer grand chose il faut parler de

J-1 avant le triathlon. Samedi, un ami fait une grosse chute en vélo sur le XL et là ça secoue. Émotionnellement j’en prends un coup. Je fais une croix sur la reconnaissance du parcours vélo pour la DO du lendemain, on gère les urgences et on prie le bon dieu pour avoir de bonnes nouvelles tout en pleurant parce que la nana elle est sensible et ça fait grave chier… breifing mental, on devra y aller mollo sur le parcours vélo, objectif du week-end revenir intact lundi car il y a eu assez de casse ce week-end.

Jour J – le départ est donné !

J’essaye de me concentrer pas facile mais je fais du tri dans ma tête, les nouvelles sont rassurantes mais je pars la boule au ventre. Je prépare tout mon bazard tranquille, j’enfile ma combi, elle me sert un peu enfin comme d’habitude. Je me rends au départ, prends la température de l’eau, fais mes échauffements classiques sans problème. Je veux nager tranquille donc je me positionne sur l’extérieur, ça c’est fait… tout va bien alors suis prête…

Le départ retentit c’est parti, je ne fais pas plus de 50m et là j’étouffe impossible de trouver ma respiration. La combinaison m’opresse ça devient ingérable. J’arrive à un zodiaque et on me demande si ça va… Ben non! Un gentil sauveteur me demande si je veux enlever ma combinaison et là je dis oui. Du coup on m’enleve le haut de ma combinaison dans l’eau. On attache les manches dans mon dos pour pas que cela me gêne et ça devient bien. Sauf que je ne retrouve pas mon souffre de suite. Je brasse puis tanpis… mais cela n’avance pas et même en brasse le souffle ne revient pas. J’avance et dépasse difficilement la première bouée, il y en a encore 4. L’horreur! C’est interminable et ça n’avance pas, comme je suis dès lors dans les dernières je me mets sur le dos, toute façon il n’y a plus grand monde autour de moi. Hop sur le dos je sais pas où je vais mais j’avance et je retrouve mon souffle. Pendant ce temps là je me suis dit au moins 10 fois que c’est foutu et que j’allais abandonner. Puis non aller, je récupère reprends mon souffle et je finis par repartir en crawl…. Ça fait 500m que je merde dans l’eau. Et là c’est parti ça avance je passe la deuxième bouée puis les autres. Je trouve mon rythme. Je sors de l’eau totalement titubante, à moitié bourrée jusqu’au vélo. Durée 49 minutes interminable contre les max 40 de prévu. Bref, j’ai merdé 10min dans l’eau.

Ça sent pas très bon mais si le vélo passe bien c’est encore jouable 🙄🤔 je ne sors pas dernière du parc vélo après tout….

La partie vélo

Hop ! Le cul sur la selle et c’est parti. On m’a débriefé la montée attaque dès la mairie. Je me mentalise au virage, prépare mes braquets et j’attaque la côte de la Rayée. On a beau être prévenu…. whaooo elle pique! La vache! Elle va durer combien de temps cette côte? Ça ne peut pas être pire que tout ce que j’ai fait cet été de toute façon🤔🙄 je ne me suis quand même pas préparée tout le printemps et l’été pour rien…. Ben en fait la côte est gérable mais mon corps n’a pas récupèré de la natation. Et 800m après le début de la montée, j’explose littéralement. Souffle coupé, le cardio semble suivre mais plus de souffle et les cuisses piquent, brûlent dans le sens propre. Obligée de poser le pied par terre pour éviter les vertiges qui arrivaient. Bref, ingérable…. Je récupère quelques secondes et repars. Jusqu’au ravito en haut de la Rayée, il m’aura fallu 2 pauses. Ensuite, deuxieme coup de cul, je savais qu’il était là, je le gère ça va un peu mieux mais pas encore récupéré donc troisième arrêt puis je mets mon coupe vent car il fait froid. J’arrive à marcher et repars en haut de la côte où cela devient plus roulant… Là pour le coup, j’arrive à récupérer malgré le froid et je sens que cela va mieux. La foule autour de moi m’encourage tout au long de la montée, on me hurle dans les oreilles, on se croierait au tour de France. Une ambiance de ouf! Ça me surprend me stresse aussi mais étrangement me porte en haut !

C’était la première fois que je vivais un truc pareil, jamais eu cette ambiance sur aucun autre triathlon.🤔

Je suis hors délai, et alors ?

Après 5 km, la Rayée faite et tout rentre dans l’ordre sauf que je suis montée moins vite que ce que je prévoyais. Je boucle le 1er tour en 1h15 au lieu des 45min de prévu. Bref, je me lance dans le second tour pour me dire que je l’ai fait mais je ne rattraperai pas le retard. Je veux quand même voir comment se passe la deuxième montée de la Rayée. Bien, ça se passe nickel, plus de douleur aux cuisses, ça ne brûle plus, le souffle est là, plus de vertige et un rythme régulier. Ça y est ça roule…. bon bref j’arrive tranquille en haut de la Rayée. Je suis hors délai, impossible de boucler les 10 derniers km en 15min donc je m’arrête au ravito, prends des forces pour finir, papote avec les bénévoles et finis mon deuxième tour. J’arrive en bas hors délais et m’arrête là. J’aurai gagné 10min sur mon deuxième tour. Mais cela ne sera pas suffisant.

Voilà maintenant comme je n’aime pas rester sur un goût d’inachevé et mes autres défis de l’année ne m’ayant pas résisté, je vais devoir redoubler et remettre cette expérience à un autre jour. Donc RDV l’année prochaine pour la suite 😋😊😉

Bref, j’aime pas les combinaisons…. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s