Test de la chaussette de France : 1 an après

Vous cherchez une paire de chaussettes multisports pour le confort de vos pieds? Mais vous tombez que sur des blogs de gens qui viennent juste de l’essayer (et c’est toujours génial la 1ère semaine!). Le principal problème : on a jamais le retour après un an, histoire de voir si le produit est vraiment de qualité ou pas. Je vous dit tout sur cette chaussette après une diagonale des fous et quelques gros trails !

Je pratique tout un tas de sport : triathlon, trail, vélo, marche de randonnée J’ai souvent une caisse remplie de diverses paires de chaussettes suivant le sport que je vais faire. En running surtout, les pieds sont notre outil indispensable alors ils doivent être bien protégés! J’avais testé la chaussette Kailash de chez La Chaussette de France, une chaussette multisports.

Des chaussettes pour toutes les distances

Je cherche depuis longtemps des chaussettes adaptées aux courtes et longues distances…Surtout les longues distances (en me disant que « qui peut le plus peut le moins » : si ça va pour du long ça va pour de la courte distance aussi!). Lorsque je pars courir 40km ou bien que je pars faire 5h de vélo, je fais attention à l’équipement que je choisis.

Le 19 octobre 2017, j’ai participé à la Diagonale des fous, un ultra-trail de 165km avec 9600m de dénivelé. J’en ai profité pour tester le modèle Kailash et j’ai été vraiment satisfaite!

Une chaussette technique qui dure!

L chaussettes sont mi-haute ou hautes (Modèle Nepal ou Kailash), ce qui évite aux intrus de venir s’insérer dans la chaussette (petits cailloux, herbes). Elles bénéficient d’un bon maintien et d’épouser parfaitement le pied (pas de surplus de matière au niveau pied, donc pas de frottement).Les chaussettes sont plus épaisses que des chaussettes classiques, plus « condensées », un peu compressives, ce qui donne un vrai confort.Le plus, c’est que depuis un an, elles n’ont pas bougées : les mailles sont toujours aussi rigides, la chaussette ne s’est pas détendue! C’est une chaussette longue durée aussi. Ca tombe bien, si je mets le prix, j’aime que ce soit pour quelque chose!

Il y a différentes couleurs qui marquent les différentes zones d’épaisseurs. Ainsi on remarque des épaisseurs plus élevées à l’arrière du pied, sur les côtés (zones de frottements habituelles) et au niveau des doigts de pied. La zone du dessus du pied est plus aérée (car souvent comprimée par la chaussure, et cela permet d’évacuer la chaleur). Rien n’a bougé depuis un an et la chaussette est toujours aussi confort!

La chaussette Kailash de la Chaussette de France est vraiment d’une excellente qualité et pour l’avoir testée sur bon nombre de courses, elle fait parti de ma liste « à ne pas oublier » en ultra-trail. A vélo, c’est un peu différent, pas vraiment besoin d’une chaussettet aussi technique mais j’avoue m’habituer à les porter dès que je fais des bonnes sorties (elles aspirent bien la sueur!). Et comme ce sont les petits détails qui font la différence…

Des tailles adaptées et de qualité

Un peu dubitative au départ sur ces pointures plus petites… Pour rappel, les tailles vont par deux et non par trois : 38/39 et 40/41 par exemple. J’ai vu la différence avec mes chaussettes haut de gamme Kalenji qui se sont un peu détendues et qui me font plus d’ampoules que les Kailash. J’avais pourtant pris le « super modèle » avec différentes zones de tissu etc. Je pense que la qualité joue mais aussi l’extensibilité de la matière. En garantissant 2 tailles le maillage doit être plus serré. Personnellement, je chausse du 39 et je suis souvent entre deux pointures 36/38, 39/42. Je prends généralement la taille en dessous pour qu’elle épouse bien la forme de mon pied. Chez la chaussette de France, le 38/39 est parfait et n’a pas bougé.

Photo : quintuple ironman de Marans, je les avais pas oubliées c’est claire!

Un excellent rapport investissement

Nos pieds sont votre principal atout ou notre principal inconfort pour une sortie vélo ou running (surtout!). Mon ami Valentin pourra vous le dire, pendant le quintuple ironman, il s’est choppé des ampoules de malade et n’a pas pu terminé le dernier Ironman à cause de ça… les boules hein?

Photo : les pieds de Valentin… Le pire c’était dessous !!!!

Bref, je préfère mettre 20 euros dans une bonne paire de chaussettes multisports, surtout si elle dure plus longtemps et qu’elle me permet de faire les distances que je souhaite en fonction de la saison. Attention aux excès de marketing dont la plupart des marques abusent. Regardez plusieurs avis sur internet, écoutez les conseils et aussi parce qu’on est tous différents, il faut tester…

Au fait, je vous ai pas dit, mais La Chaussette de France est fabriquée en France! Oui, je sais on nous rabat les oreilles avec ça mais moi j’aime bien l’idée de consommer local quand on peut! Bref, après un an, c’est la meilleure chaussette de mon placard!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s