Je n’oublierais jamais l’odeur du tartan…

Il y a quelques jours, je suis passée devant le stade d’athlétisme de Poitiers, le stade Rebeilleau. Ça a réveillé chez moi de nombreux souvenirs. J’ai senti l’odeur du tartan dans mes narines. Je me suis posée un instant et j’ai regardé les athlètes courir, tantôt autour de la piste, pour s’échauffer; tantôt sur la piste pour effectuer des séries.

Des heures passées sur la piste

J’en ai passé des heures sur la piste à René Gaillard, du côté de Niort. J’en ai fait des tours de piste, des 10x400m à avoir envie de vomir, des 15x300m qui brûlent les jambes et la gorge. J’en ressortais rincée, revigorée et satisfaite. Des heures passées à rire aussi avec les amis, mes premiers amours également et premiers flirts.

Premières déceptions et grandes victoire sur moi-même lors des compétitions. La vie d’un sportif est rythmée par ces entraînements fastidieux mais nécessaires. Ces heures là ne sont jamais du temps perdu, ce sont des moments clefs dans notre future vie d’adulte.

Le sport pour apprendre la vie

J’ai toujours eu du mal à canaliser mon énergie, ma colère contre les choses injustes, canaliser mes passions pour tout un tas de chose. J’avais besoin de décharger tout ça en moi.

Je me souviens de ces virages engagés, ces coups d’œil sur le côté, le souffle de mes adversaires à proximité. Sentir l’adrénaline de la victoire, ou au contraire parfois sentir ses forces partir et les muscles se contracter…

Sur la piste, et en dehors, j’y ai rencontré des enseignants qui m’ont dit Non et ça m’a fait du bien. J’y ai appris les limites, les règles, l’esprit d’équipe, la persévérance. J’y ai appris tout ça, entre autre.

Je ne savais pas tout ça à l’époque. Ce n’était qu’un jeu, on appelait ça de la compétition. Mais la compétition est saine quand on respecte ses adversaires. On grandit sur soi, on progresse, on fait même de ses rivaux des amis tant le respect mutuel est fort.

Le sport et ses belles valeurs pour vos enfants

J’ai aimé la compétition, parce que ça m’a construite. Et même si aujourd’hui j’aspire à autre chose, j’ose dire que le sport va apprendre un milliers de choses à vos enfants. Le goût de l’effort, le partage, le travail, la persévérance, l’esprit d’équipe, savoir perdre aussi mais ne jamais renoncer quand ce n’est pas l’heure. Ils apprendront leurs limites, à les dépasser, on leur dira non et on leur rappèlera la vie ensemble, en groupe.

Ils vont aussi rire et se faire des amis.

J’ai encore cette odeur du tartan dans les narines, de ces chaudes soirées d’été lors des interclubs au stade René Gaillard. Quel bonheur !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s