Le corps oublie bien vite…

Depuis que je suis petite, je pratique le handball, la course à pied, le tennis… je cours et j’entraîne mon coeur et mon corps au mouvement. Il me l’a bien rendu toutes ces années, car j’ai rarement cessé de nager, courir ou pédaler.

Et puis il y a cette interruption nécessaire et douloureuse. Le corps se gonfle, les hormones s’affolent et un bébé arrive.

Bien vite oubliées toutes ces heures à transpirer. Il faut presque repartir de zéro. Les muscles sont encore là, un peu engourdis, un peu endormis.

Mais la tête a du mal à comprendre ce qui a pu se passer. Qu’il est bon pour moi de savoir ce que mes patients vivent et ressentent. « Non, je ne veux pas y aller! » « Je suis fatiguée » « demain peut être … »

Cette douleur de se mettre en mouvement, le corps tout entier crie qu’il ne veut pas. Cette difficulté à démarrer et à tenir bon une activité, quand votre quotidien vous appelle à autre chose.

Mais j’ai cette chance. Cette chance de savoir déjà ce que le mouvement m’apporte, dans mon corps et dans mon âme…

Alors je vais lutter un peu encore, pour reprendre des automatismes, retrouver mon équilibre, trouver un rythme. Car le corps n’oublie rien, et sitôt qu’il aura reconnu cette belle énergie, celle du mouvement, il se remettra en route, tel un vélo rouillé qu’on aurait bien retapé, qui n’en pourrait plus de s’amuser et de tracer le bitume par tous les temps.

Nous allons y arriver, ensemble… car un nouveau défi nous attend en 2020… un ultra, bien évidement !

Une réflexion sur “Le corps oublie bien vite…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s