Confinée, le temps suspendu

Déjà plus d’un mois et demi que nous sommes confinés. Le temps semble suspendu, les semaines n’ont plus de rythme, les journées se ressemblent. C’est quand le week-end déjà ? Finalement, il y a l’ennui qui pointe le bout de son nez… parce que c’est trop dur d’être privé de dehors.

Marcel a 11mois

Pour ses 11 mois, je n’ai rien pu offrir de mieux à mon fils qu’une bonne séance de vaccination. Eh oui, tout ne tourne pas qu’autour du coronavirus. Il y en a d’autres, certains plus vicieux que d’autres. Je vous parlerai bien de cette drogue qu’est le sucre mais ce n’est pas le sujet. bref, notre rdv ressemblait à un film catastrophe : attente interminable dehors, les rues vides comme dans les films de western, attendre que le médecin vienne ouvrir, une solitude absolue dans ce cabinet. Puis le médecin, qu’on reconnaît a peine avec son masque, fait mon anxiété et celle de Marcel. Elle fait vite, tout va bien visiblement alors au suivant. Puis elle a cette phrase qui me pétrifie « on devrait faire comme ça tout le temps, avoir un mètre de distance a la boulangerie ou autre. On est dans un monde de virus et on sait que ce covid19 reviendra par vague probablement l’année prochaine et encore après ».

Vision catastrophe

A-t-elle raison ? Ai-je vraiment envie de vivre dans un monde où les gens ne se touchent pas par peur de se transmettre des virus? Est-ce qu’il faudra porter le masque toute sa vie, ou sinon la moitié de sa vie pendant l’hiver, quand les virus foisonnent? Non, résolument non, je ne peux imaginer vivre comme ça, moi qui suis une amoureuse du dehors, une inconditionnelle de la liberté… mais ce n’est pas moi qui choisirait, c’est cette société et ce qu’on en a fait.

Inutile culpabilite

Il ne sert à rien de culpabiliser, ni de culpabiliser les générations passées ou futures. Il y a ce qu’on pourra faire chacun à son niveau, comme le petit colibri. J’ai entrepris d’écrire mes engagements pour demain sur une feuille de papier. Je la relirai dans 1 an pour ne rien oublier de tout ce que ce confinement m’a apporté et fait réaliser. Et si vous tentiez l’expérience aussi?

A partir du 11 mai, on pourra reprendre nos vélos, en solo… et c’est déjà très bien! Alors encore un peu de patience mes amis, ce que nous traversons est particulier et inédit, nous serons cette génération confinée qui devra agir pour demain ! Belle journée à vous ! Prenez soin de vous !

Un commentaire

  1. tu as raison marion encore 1 ou 2 séances de home trainer et le 11mai sur le vélo (a condition qu’il fasse beau bien sur) gerard

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s