Guide sport et maternité : le ministère des sports encourage la pratique d’activité physique et sportive chez la femme enceinte et accouchée

Depuis le temps qu’on le dit, pratiquer une activité physique, c’est bon pour la santé! On ne bouge plus assez, c’est une réalité- réalité mise en lumière avec cette crise de la covid 19. Chez la femme enceinte, c’est également un problème majeur, non pas juste pour une question de prise de poids, mais aussi et surtout pour une question de santé : celle de la mère ET celle de l’enfant. Le ministère des sports vient de mettre à jour un guide à destination des femmes enceintes et accouchées. On épluche les recommandations !

Pourquoi pratiquer une activité physique ?

Les bénéfices sont nombreux, d’autant plus si vous souffrez de surpoids, de diabète, de pathologie particulière- mais dans ces cas-là, il faudra être accompagnée par un professionnel de santé formé (enseignant en activité physique adapté, sage-femme, etc).

Amélioration de votre système cardio-vasculaire, de vos muscles, de votre fatigue, votre sommeil, de votre retour veineux… diminue l’anxiété, les symptômes de dépression, les risques liés à certaines maladies chroniques (diabète, cancer, etc), les douleurs lombaires, la prise de poids, les troubles de l’intestin (constipation), protège le périnée et prévient les fuites urinaires (attention à l’activité choisie!). Bref, on vous l’a dit et ça a été prouvé scientifiquement, une activité physique encadrée et modérée, ça vous/nous fait du bien!

Il y a t il des risques pour l’enfant ?

Contrairement aux idées reçues, le risque de prématurité n’est pas augmenté, et la taille de naissance est inchangée. Le neuro développement de l’enfant à naître serait amélioré par l’activité physique de la mère et dès l’âge de 12 mois, on constate que les scores psychomoteurs, d’apprentissage et d’acquisition de vocabulaire seraient supérieurs.

Quelle activité puis je faire ?

Si vous ne pratiquez pas déjà, commencez par un peu de marche, de natation, de gym douce de façon progressive.

Si vous pratiquez déjà, pas de contre indication le premier trimestre, mais on conseille d’éviter la compétition, les sports de combat, la plongée (absolument). La règle d’or c’est de s’écouter et d’être à l’écoute de ses sensations : suis je fatiguée aujourd’hui? Est-ce que j’ai des douleurs à l’effort ? Étourdissement ? Gonflement des mollets? Contractions trop régulières ou douloureuses ? … le guide vous détaille les conditions de pratique et les signaux d’alerte.

Le vélo en balade, ça marche aussi!

A quoi sert ce guide ?

Si vous voulez être accompagnée pour continuer, reprendre ou commencer une activité physique pendant et après la grossesse, imprimez ce guide et parlez en a votre professionnel de santé – pour qu’il puisse vous accompagner !

Pour télécharger le guide, c’est par ici : https://sports.gouv.fr/IMG/pdf/guide-apsetmaternite.pdf

Donnez-moi votre avis sur la question, votre ressenti pendant votre grossesse et après avoir accouchée !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s