N’oublions pas nos rêves d’enfant !

Vous est-il déjà arrivé de repenser à vos rêves d'enfant? Lorsque j'étais petite, je rêvais d'aventure, je rêvais de voyage. J'ai toujours eu cela dans mon cœur. Lorsque j'étais adolescente, à l'âge de 17 ans, la Vie m'a signifiée qu'il fallait que j'explore. Que pouvais-je faire à part écouter mon cœur? Mon intuition? Car à … Lire la suite N’oublions pas nos rêves d’enfant !

Publicités

Joe, atteint de muscoviscidose, à la Saintelyon 2017!

C'était le week-end dernier, la SainteLyon 2017, version neige ! Je n'y participais pas ...un peu de repos était grandement mérité pour moi mais Joe, mon ami, y faisait ses premières armes. Il faut savoir que Joe est un guerrier hors pair... finisher du half Ironman Natureman, un triathlon assez extrême! L'histoire de Joe, c'est … Lire la suite Joe, atteint de muscoviscidose, à la Saintelyon 2017!

Nous ne sommes pas obligés de vivre une vie de souffrance

J'aimerais vous raconter un passage de ma vie, parce qu'il n'y a rien de mieux que le partage, même des choses pas très jolies. J'étais commerciale internationale, je roulais dans une belle voiture. Comme je vous l'ai déjà raconté, sur le papier, cela avait l'air chouette. En fait, j'étais vraiment malheureuse. Mais je m'obstinais. Je … Lire la suite Nous ne sommes pas obligés de vivre une vie de souffrance

Je vais participer au grand raid de la réunion !

Ça y est le grand départ approche... j'en avais rêvé depuis des mois, puis j'avais ressenti beaucoup de fatigue psychologique à la suite du défi Marandais. Faire un double Ironman au profit d'une association, y mettre tout son coeur, aller au bout physiquement... tout cela m'avait fatiguée Et je me disais que peut être La … Lire la suite Je vais participer au grand raid de la réunion !

Si c’était facile, ça s’appellerait pas Ironman!

Les lumières de la finish line se rapprochent. Dans le noir, je distingue les supporters, de toutes les nations, acclamer les athlètes qui passent la ligne noire et rouge. Il fait nuit depuis une bonne heure maintenant, et il me reste encore quelques centaines de mètres pour profiter de cette énergie unique, vrombissante, extrêmement forte … Lire la suite Si c’était facile, ça s’appellerait pas Ironman!